Le Synthédiseur, Synthé d\'Ici et d\'Ailleurs

Le Synthédiseur, Synthé d\'Ici et d\'Ailleurs

Technique et procédures de mixage

 

Le traitement du son: quelques conseils techniques pour la réalisation d'un mixage audio

 

 

Il est assez facile de réaliser un bon mixage si vous avez une idée précise de ce que vous voulez obtenir. Il est important de se livrer à ce travail de réflexion avant d’entamer le traitement sonore du morceau à mixer.

Posez vous bien ces questions avant de commencer toute opération de mixage : quelle est l’ambiance que je veux créer, quel doit être le ressenti de l’auditeur, que dois-je faire pour doper la perception de ce ressenti ?

Autant de questions auxquelles il vous faudra apporter des réponses techniques sans négliger pour autant votre capacité d'intuition et brider votre sensibilité.

 

Le mixage, l’enregistrement, le façonnage du son et toutes les tâches  complexes de la production nécessitent d’être familiarisé avec les fondamentaux de l’acoustique et les logiciels du domaine considéré.

Quand vous n’êtes pas ingénieur du son et que vous produisez vos créations musicales avec vos propres moyens, muni de vos seules motivation et intuition, dans un environnement de type Home studio, il peut vous être très profitable de passer un peu de temps à l’acquisition de quelques connaissances de base. Vous gagnerez en productivité, en créativité par l’exploration de domaines sonores insoupçonnés, et en qualité musicale.

 

Pour vous éviter de vous perdre dans les méandres difficilement décryptables des techniques de traitement du son, je vous propose de prendre connaissance de ces quelques indications et de les adopter comme fil-guide si elles vous conviennent. Rien ne vous empêche de vous écarter ici et là de cette ligne repère pour marquer votre originalité, fruit de votre propre créativité.

Ayez quand même à l’esprit qu’un mixage réussi résulte pour 80% de l’adoption d’une procédure de traitement du son rigoureuse et pour 20% de l’intuitivité.

 

1. De la mesure avant toute chose


Beaucoup de logiciels de mixage s’avèrent très généreux en nombre de pistes. Il peut donc être tentant de les utiliser toutes, avec le risque d’avoir en sortie une musique inintelligible. Ce faisant, les enregistrements qui méritent d’être mis en valeur disparaîtront dans un fond sonore à l’identité indéterminée. L’accumulation boulimique de pistes superposées sans discernement a de forte chance de donner naissance à une musique peut agréable à écouter.

 

Donc, la première règle à respecter sera de bien discerner quelles sont les enregistrements qui sont réellement indispensables au morceau en gestation, ceux qui vont ciseler son identité. Ne pas hésiter à laisser dans votre sonothèque les enregistrements dont une utilisation ultérieure vous donnera probablement une grande satisfaction.

Ecouter, discerner, trier, choisir

 

…Et positionner de façon ordonnée les pistes enregistrées sur les différentes voies. Dans toute la mesure du possible, essayez de respecter le principe, une piste, une voie et non pas plusieurs pistes différentes sur la même voie. Pour chaque piste, vous devez pouvoir en effet mettre en œuvre les ajustements de niveaux et les effets qui leur conviennent. Tel effet peut être pertinent pour telle piste pas forcément pour telle autre.

 

2.Volume


Selon la même logique,  il est judicieux d’apporter une attention toute particulière au réglage du volume de chacune des pistes. L’ajustement du volume respectif de chacune des pistes vous permettra de donner du relief, une profondeur à votre musique et de mettre en avant les pistes choisies. Dans le cas où vous souhaitez faire varier le volume d’une piste lors de son écoute, scindez la piste en autant de segments que nécessaire et positionner ces segments sur des voies différentes. Vous pourrez alors ajuster le volume de sortie de chacune des voies à votre convenance.

A vous de positionner correctement les faders de chacune des voies pour obtenir à l’écoute un mixage harmonieux et équilibré. 

 

 

 

EFFETS ET TECHNIQUES DE TRAITEMENT DU SON


Le synthétiseur offre des possibilités de traitement du son étendues. Cette capacité n’est pas pour rien dans le succès qu’il rencontre auprès des musiciens. Les principaux effets utilisés sont décrits ci-après. Vous trouverez pour chacun d’entre eux un échantillon sonore qui vous permettra d’en avoir une meilleure perception.

 

L’Echo :

C’est une simulation d’effet de répétition d’une phrase musicale. La répétition peut être adoucie et affaiblie sur une ou plusieurs notes.


Le Chorus:  

Il est obtenu en prenant une partie de la note ou de la phrase musicale d'origine, en la retardant légèrement et en changeant légèrement sa tonalité.


Sample brut sans traitement                                      

Sample traité avec effet d'écho                                  

Sample traité avec effet d'écho 2                               

Sample traité avec effet d'écho 3 (Vibration)           

Sample traité avec effet d'écho/chorus (3 voies)    

Sample traité avec effet d'écho/chorus (6 voies)    

 

Le flanger:

Il est apparenté au chorus. Il est obtenu en additionnant au signal d'origine ce même signal mais légèrement retardé. Il produit un son très identifiable, ressemblant  au bruit du passage d’un avion à réaction. L’effet de flanger est similaire à un autre effet appelé phasing.

Sample traité avec effet Flanger modéré                  

Sample traité avec effet Flanger élevé                      

Sample traité avec effet Flanger rapide                     

 

La réverbération: 

La réverbération est différente de l’écho. Elle est composée d'un grand nombre d'échos distincts, appelés réflexions.

Sample traité avec effet Reverb 2                              

Sample traité avec effet Reverb Background Choir  

Sample traité avec effet Reverb Cathédrale              

Sample traité avec efft Reverb Double Voie              

Sample traité avec effet Reverb Long                        

 

Le delay:

Proche de l’écho,il consiste à répéter la note ou  la séquence musicale dans le temps. Il permet notamment de décaler un signal sonore dans le temps entre le moment de sa diffusion, celui de sa rediffusion puis de sa répétition.

Sample traité avec effet Delay (Pingpong)               

Sample traité avec effet Delay (Crowded)               

Sample traité avec effet Delay (Diffuse)                                

 

L’effet de panoramique (ou pan) :

Il permet de jouer sur la répartition spatiale du son. En stéréo, le son peut ainsi être diffusé plus ou moins sur la voie de droite ou de gauche. Dans le cas d’une diffusion sur six ou huit voies, le son peut être modulé dans l’espace avec plus de précision.

 

Sample Traité avec effet Panning (Stéréo et volume)         

Sample Traité avec effet Panning (Stéréo rapide et élevé) 

Sample Traité avec effet Panning (Stéréo variation forte)  




24/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres