Le Synthédiseur, Synthé d\'Ici et d\'Ailleurs

Le Synthédiseur, Synthé d\'Ici et d\'Ailleurs

The Twilight in your Eyes

The Twilight in your Eyes

Composition, synthetizeurs, mixing and mastering, Text, Spoken-words and Graphic-Art by Pierre Rosique

The Twilight in your Eyes.jpg

 

Text:

C’est le crépuscule des yeux,

Les Affiches publicitaires côtoient les avis de décès.

Le nez collé aux vitrines, je palpe l’ambiance des arrières cours où s’ébattent des jeunes filles en fleurs.

Le jour est vivant, le jour est dedans, en perpétuel mouvement, mu par on ne sait quel vent.

Je deviens confident des âmes muettes. Elles me disent des mots éteints. Elles me livrent des secrets scéniques que j’écoute d’un regard discret.

Sous les grands yeux mystérieux des totems, tu scandes des « Je t’aime ». Sous les grands yeux des totems, je reste silencieux et absent, occupé à mendier le bonheur et l’espoir.

C’est le crépuscule des yeux humides, cillements pudiques.

L’amour passe en silence, il chemine sans se retourner.

Il est venu, il est allé. Il a tourné comme un vin oublié, ignoré des bouches aveugles.

Le goût des bouches, les bouches des goûts, la misère que l’on cache, l’amour en cache misère, la foule, le désert, le crépuscule des yeux éteints.

 

It is the eyes twilight, It’s the dawn of man, The advertising Posters are next to death notices.

Staring out the shop windows, I feel the atmosphere of the backyards where cavort  flowered  girls.

 The day is alive, the day is inside, in perpetual movement, moved by we do not know which wind.

I become a confidant of the dumb souls. They tell me faded words. They deliver me scenic secrets which I listen with a discreet look.

Under the totems big mysterious eyes, you chant "I love" you. Under the totems  big eyes, I remain silent and absent, I’m busy, begging for the happiness and for the hope.

It is the wet eyes twilight, the chaste blinkings.

Love passes silently, it walks without turning around. He came, he went. He turned as a forgotten wine, unknown by blind mouths.

The taste of mouths, mouths of the tastes, the Dark mouths,  the poverty that we hide, love in mask poverty, the crowd, the desert, the twilight of the faded eyes.



03/06/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres